Une mission partagée

Une mission partagée 2018-06-26T18:20:06+00:00

Une mission pastorale

« L’Ecole Catholique est elle-même un lieu d’évangélisation, d’authentique apostolat, d’action pastorale, non par le moyen d’activités complémentaires, parallèles ou parascolaires, mais par la nature-même de son action orientée à l’éducation de la personnalité chrétienne » (Congrégation pour l’Éducation Catholique).

C’est ce texte fondateur que chacun de nos établissements essaye de mettre en pratique au quotidien en assurant aux élèves, aux enseignants et à l’ensemble des collaborateurs un accueil et une bienveillance inspirée de la lecture de l’Évangile.

Au-delà de cette dimension chrétienne de nos établissements, la responsabilité de la mise en œuvre de la pastorale est assurée par :

  • le chef d’établissement qui se voit confier cette responsabilité par la lettre de mission qu’il reçoit de la part de l’évêque au moment de sa nomination ;
  • le prêtre référent qui, nommé par l’évêque, participe au conseil pastoral et établit en concertation avec le chef d’établissement les orientations et la mise en œuvre au sein de l’établissement ;
  • l’adjoint ou l’animateur en Pastorale Scolaire (APS) qui participe à l’élaboration et met en œuvre les orientations et les projets ainsi définis.

XX

Les orientations pastorales

X

Les orientations pastorales de l’Enseignement Catholique du Diocèse de Nanterre trouvent leur source dans les orientations diocésaines.

Ces orientations ont été présentées à Lourdes, lors du pélerinage diocésain en 2009 par Monseigneur Daucourt.

Texte « Orientations pour la mission des catholiques du diocèse de Nanterre »

Trois de ces orientations concernent plus particulièrement l’Enseignement Catholique :

  • Orientation n°1 : placer l’option préférentielle pour les pauvres et la lutte pour la justice au cœur de la vie   des établissements scolaires d’enseignement ;
  • Orientation n°2 : promouvoir les petites communautés fraternelles de foi ;
  • Orientation n°3 : développer la catéchèse communautaire et intergénérationnelle.

Chacune de ces orientations trouve un écho dans la voie ouverte par les établissements dans leurs projets d’établissement et doit se compléter d’un travail en profondeur sur la formation, l’animation et le recrutement.